Bourgeoisie

C’est le rapport de l’homme à la propriété qui détermine et commande ses rapports aux choses et aux hommes” Jean Jaurès

“Ce qu’on désire, c’est le bien-être matériel … Par la suite on marche vers un esclavage spirituel tel qu’on n’en a jamais vu.” Friedrich Nietzsche

Le bourgeois c’est une forme de matérialisme, il faut penser à plus tard, c’est tout ce qui tue le rêve, tue tout ce qui est jolie ; c’est la sécurité, c’est une forme de médiocrité de l’âme. […]  Ceux qui ont de l’argent ne pensent qu’à l’argent qui leur manque.” Jacques Brel

“Le bourgeois s’inquiète davantage de protéger ce qui est, plutôt que de s’échiner à imaginer ce qui pourrait être.” François Bégaudeau

“Le goût de la possession n’est qu’une autre forme du désir de durée” Albert Camus


Comme toutes les civilisations, la nôtre se distingue par des caractéristiques matérielles, mais aussi par un ensemble de valeurs partagées et transmises, une culture. Celle-ci est aujourd’hui essentiellement centrée sur le bien-être matériel : posséder et consommer.

Le progrès souhaité par les Lumières est circonscrit au progrès matériel et omet celui de la pensée. Une culture dominante impose ses valeurs, c’est la culture bourgeoise qui a gommé les cultures paysanne, ouvrière, intellectuelle ; il faut noter qu’elle n’est pas toujours corrélée avec le fait de posséder un patrimoine. La pierre angulaire intuitive de la culture bourgeoise est la peur, peur de perdre ce que l’on a pour préserver ce qui est. De ce fait la culture bourgeoise opte pour une défense par la négative, c’est le refus de la réflexion et du dialogue, elle renonce à la pensée autonome et enferme la société dans un esclavage sournois. L’une des caractéristiques fondatrices de la vie, l’ouverture et son corollaire l’échange, est abandonnée.

Notre civilisation avec sa culture bourgeoise est menacée par sa violence prédatrice de vie, celle-ci est le fruit d’une aliénation généralisée qui semble interdire toute évolution.
La société occidentale et sa culture sont dans une impasse. Seule une rupture permettra l’évolution, elle pourra prendre la forme d’une métamorphose ou d’une dislocation violente. L’Humain peut soit se soumettre en se pliant à la marche forcée de l’histoire, soit se révolter au nom d’une valeur supérieure : le respect de la vie.